Lovely February

blog mode, beauté et lifestyle

Marine
Yooo, je suis Marine, passionnée de vintage et de sneakers à la chevelure de lionne. Je ne passe pas une journée sans boire de thé. Fan de couleurs et good vibes addict, retrouvez-moi chaque semaine pour de nouveaux articles !

No Bra Club ? On mise tout sur la culotte !


Hello les copains, j'espère que vous allez bien ! Le week-end est passé super vite, mais je suis contente puisque j'ai plutôt bien avancé dans mes cadeaux de Noël. J'espère recevoir ceux commandés sur internet à temps tout de même. Et vous, vous en êtes où niveau cadeau ? En tout cas, aujourd'hui, on se retrouve pour un article un peu spécial. Je suis super contente de travailler à nouveau avec cette marque que j'adore !

Il y a un peu plus d'un an, je collaborai une première fois avec la marque de sous-vêtements Pomm'Poire. J'aime beaucoup leur marque, et les messages qu'ils font passer. J'en avais profité pour écrire sur un sujet qui me tenais à cœur : l'acceptation de soi. Cette année, j'en profite pour parler d'un autre sujet qui me tient également à cœur : Le No Bra Club ! J'ai commencé à en parler dans ma dernière vidéo ; je me suis dit que cette nouvelle collaboration était une bonne idée pour en parler un peu plus précisément. 


Idées reçues...
J'ai toujours été persuadée qu'il était essentiel de porter un soutien-gorge, que sent ça j'allai avoir une poitrine tombante. Et bien, détrompez-vous, il n'a jamais été prouvé scientifiquement que les soutiens-gorges aient un effet sur le maintien (à long terme) de la poitrine. C'est le poids de celle-ci et la qualité de votre peau qui seront responsables du relâchement ou non au fil des années.

PORTER UN SOUTIEN-GORGE AU QUOTIDIEN PERMET-IL RÉELLEMENT DE RALENTIR LA CHUTE DES SEINS ? Au delà d'une norme sociale, le port du soutien-gorge, largement répandu chez les femmes occidentalisées, entretient la croyance selon laquelle il serait bénéfique pour la tenue de la poitrine... et cela pourtant sans aucunes preuves ! Bien au contraire, plusieurs études, dont celle de Jean-Denis Rouillon, prouvent que porter un soutien-gorge quotidiennement a tendance à fragiliser les seins et les faire chuter plus vite...
- Free the boobies

Je pense que vous êtes d'accord avec moi, si je vous dis que c'est un réel soulagement à la fin de la journée lorsque l'on enlève son soutien-gorge ? Oui, bien-sûr. Alors pourquoi ne pas vivre cette sensation à longueur de journée ? Il y a encore quelque temps, porter un soutien-gorge était simplement 

Contrairement à de nombreuses idées reçues, le sein possède une aptitude naturelle pour se maintenir en place tout seul, il n'a donc pas besoin d'être porté, voir immobilisé en permanence par un soutien-gorge. Il semblerait que les mouvements spontanés de votre poitrine représentent une nécessité biologique afin que vos seins soient en bonne santé. Lors du mouvement de vos seins (un 8 horizontal), lorsque vous marchez par exemple, cela stimule les tissus et renforce votre poitrine. Ainsi en portant un soutien-gorge, vous empêchez votre poitrine de bouger naturellement. Laisser votre poitrine libre, est ainsi le meilleur moyen d'assurer la circulation correcte de la lymphe dans la poitrine. Cela va permettre d'assurer une prévention contre les kystes, et bien d'autre pathologies comme les tumeurs ou les cancers. Se balader sans soutien-gorge peut également être bénéfique pour votre peau et vos muscles, car le flux sanguin s'améliore et le tonus musculaire se renforce. Sans compter que la sueur et la saleté ne sont plus emprisonnées contre la peau à cause des matériaux non respirants des soutiens-gorge.

L’étude de Sydney Singer et de son épouse Soma Grismaijer a porté sur 4 730 femmes dont 2 056 étaient en traitement pour un carcinome du sein. Elle suggère que celles qui portent leur soutien-gorge 12 heures par jour voient leur risque de développer un cancer du sein augmenter considérablement, alors qu’à l’inverse, les femmes qui n’en portent pas ou de façon sporadique sont très peu exposées. Par ailleurs, 18% des femmes touchées portaient un soutien-gorge la nuit, contre 3% parmi celles qui s’abstiennent.
- AlternativeSanté
Si je me sens tant concerné par ce sujet aujourd'hui, c'est également parce que je subis des examens tous les trois mois pour observer ma poitrine. En effet, j'ai une grosseur dans le sein droit qui pour le moment est bénine. Cependant elle est tellement imposante que je peux facilement la sentir avec mes doigts. Je ne peux pas affirmer que le fait de ne plus porter de soutien-gorge va empêcher que cette grosseur devienne cancérigène, mais au vu des études, je me dis que cela peu qu'aider !


Le jour où j'ai arrêté de porter un soutien-gorge.
Tout à commencé l'été dernier. 3 semaines de vacances, l'occasion idéale pour tenter de ne plus porter ce sous-vêtement dans lequel je me sentais comprimé, et finalement plus du tout à l'aise. Au début j'avais un peu d'appréhension. J'avais peur d'avoir mal au dos, que mon 90C parte dans tous les sens quand je marche... Je me dis que ces semaines loin du travail sont l'occasion de mettre de côté les soutiens-gorges. Je pars pour 3 semaines, je n'emporte aucun soutien-gorge avec moi ! Et puis, l'été, avec les petits hauts, c'est le moment idéal pour ne plus en porter. Pas de transpiration gênante à la poitrine, pas de tissu collé à la peau...
En revenant de vacances, impossible d'en porter un à nouveau.

Cette image du corps féminin...
En faisant quelques recherches, je tombe sur des articles : "comment ne pas porter de soutient-gorge incognito ?" "Polémique, faut-il arrêter de porter un soutien-gorge ?". J'ai une seule question, pourquoi faire toute une histoire pour un si petit bout de tissu ? Pourquoi il faudrait absolument cacher un téton qui pointerai ? 
"Pouvoir se passer de soutien-gorge cet été, c'est bien. Le faire sans que personne ne remarque rien, c'est encore mieux." Je suis scandalisée qu'un grand magazine puisse écrire une phrase de ce type. J'ai juste l'impression que cela incite les femmes à se cacher, et à avoir honte de leur corps. 

Je n'ai jamais vraiment aimé l'importance donnée à la poitrine, ainsi que son hyper-sexualisation. Je ne comprends toujours pas pourquoi c'est "normal" pour un homme de se balader torse-nu dans la rue, alors que pour une femme, c'est scandaleux. La poitrine est finalement que deux morceaux de graisses, alors pourquoi tant sexualiser cette partie du corps féminin ?

Certains vont dire qu'esthétiquement, ce n'est pas joli... Je ne vais pas vous mentir, au début il faut s'y faire. On nous habite tellement à voir le corps de la femme avec une poitrine haute et bien ronde qu'on est vite surpris de voir un reflet avec une forme qui n'a absolument rien à voir. Aujourd'hui, je trouve ma poitrine belle sans soutien-gorge. Je trouve mon reflet "plus naturel", je n'ai pas les seins remontés, ni bien rond, mais je me sens super à l'aise. Attention, je ne juge pas, ou ne critique pas les personnes qui portent des soutiens-gorges au quotidien, chacun fait ce qu'il veut. Je souhaite simplement témoigner sur le fait que je me sens bien plus à l'aise avec mon corps depuis que je n'en porte plus. Je ne me freine pas pour porter un vêtement en me disant "on va trop voir la forme de mes seins" ou "on va voir mes tétons", non, je m'habille comme je le souhaite, et ceux à qui cela ne plait pas, et bien, ils n'ont qu'à pas regarder !



Comment se porte mes seins aujourd'hui après environ 6 mois sans être soutenu par un bout de tissu ? Et bien très bien, j'ai même l'impression qu'ils sont plus fermes et plus gros qu'avant ! D'ailleurs, beaucoup adepte du No Bra témoignent dans ce sens. Les seins ne tombent pas, ne perdent pas en volume, mais au contraire se raffermissent naturellement.

En faite, on nous a tellement mis dans la tête que le soutien-gorge était bénéfique pour la pointure, que nous pensons toute que ce sous-vêtement est indispensable à la femme. Hors cela ne participe qu'à l'enrichissement des boutiques de lingeries. Je suis d'accord qu'un soutien-gorge en dentelle peut-être très joli et séduisant, je ne dis pas le contraire. Je ne me suis pas séparée de toute ma lingerie. Cependant, si vous avez peur du regard de votre partenaire, je ne vois aucun souci à ne pas porter de soutien-gorge. Il y a pleins d'autres alternatives pour être séduisante, sans forcément s'enfermer dans un soutien-gorge qui vous comprime la poitrine toute la journée.



Le regard des autres ?
Je suis quelqu'un qui apporte aucune importance au regard des autres. Je pense que cela se voit déjà à travers mes tenues colorés, ou mes cheveux qui ont été rouges pendant un moment. Dites vous que pour tout ou rien, les gens se regardent dans la rue, alors qu'on voit un téton qui pointe ou une poitrine plus basse que la voisine... Personnellement ça m'est totalement également. Car moi je me sens beaucoup mieux, plus à l'aise, et mieux avec mon corps quand je ne porte pas de soutien-gorge.

CALAMITY - Culotte saphir / crème
MAESTRO - Tanga bordeaux
ACROBATE - Tanga pétrole

Commentaires

Formulaire de contact

Ma dernière vidéo

VIDÉO POPULAIRE